La préparation vocale


LA PREPARATION VOCALE EN 4 PHASES


 

La voix est notre instrument de musique. Toute tension corporelle se traduit d’une manière ou d’une autre dans notre voix. Notre larynx, centre de l’émission du son est relié à de nombreux muscles situés dans le dos, la nuque, le visage. Des tensions au niveau des épaules, de la tête, de la mâchoire, de la langue auront une incidence directe sur la qualité de notre voix chantée.

 

Les différents dossiers proposés au téléchargement, offrent des situations imagées dans lesquelles on pourra puiser à chaque séance. Il faudra effectuer quelques exercices pour chacune des phases de l’échauffement. Pour les C1 et C2, on pourra facilement mettre en lien les différentes situations en les reliant au thème du chant. Le travail doit rester ludique, tout en étant exigeant !

 


Phase 1: la détente 


 

C’est un passage très important de la bonne « mise en condition de chanter ».

On travaille l’ensemble du corps des pieds à la tête (pour ne rien oublier), en déverrouillant les différentes articulations par des étirements, des mouvements en rotation.

 


Phase 2: la posture


Veiller à une bonne posture : on chante debout, les pieds légèrement écartés dans l’ouverture du bassin, sans raidir les jambes. Les bras sont le long du corps, détendus. La tête est dans le prolongement de la colonne vertébrale (comme tirée par un fil placé au milieu du crâne, vers le plafond). Le regard se porte loin devant soi.

 

Posture du chanteur flouté

Il ne faut pas hésiter à corriger les élèves, qui n’ont pas toujours conscience de leur posture « au naturel ». Il est intéressant d’organiser une séance dans un lieu adapté, pour pouvoir prendre conscience de sa verticalité en se plaçant contre un mur ou au sol (dans un gymnase).

L’image de la poupée de chiffon qui s’enroule, entraînée par le poids de sa tête, et qui se redresse à nouveau (en replaçant la colonne dans un axe vertical, vertèbre après vertèbre), permet une bonne prise de conscience de la posture.

 

Position de la tête flouté

Il faut éviter de faire chanter les élèves assis, la tête vers le cahier. Si les enfants se fatiguent après un certain temps, il faut penser à les faire asseoir sur l’avant de leur chaise, les pieds bien ancrés au sol. Ceci permettra de replacer la colonne vertébrale dans un axe vertical.

 

Le contrôle du corps est difficile pour les plus jeunes. Il se construit jusqu’au cycle 3, et même au-delà…

 

Aux cycles 1 et 2

Les moments debout seront brefs, mais le temps de disponibilité corporelle augmentera peu à peu…avec une pratique régulière.

La position du chanteur se travaille à l’aide d’images. On les choisit en créant des oppositions, pour faciliter la perception des ressentis.

 

Télécharger ici le document : La posture du chanteur

 


Phase 3: la respiration


A partir de petits jeux, on travaille le souffle, en produisant une expiration de plus en plus longue (s, v, ch, f), et en contrôlant l’inspiration pour quelle se fasse naturellement, en ouvrant la bouche. Eviter l’inspiration bruyante et les épaules qui se lèvent.

 


Phase 4: l’émission vocale


 

 

Il s’agit de mettre ses cordes vocales en vibration, tout en douceur. C’est d’autant plus vrai si on chante le matin : l’organe phonatoire est resté au repos toute la nuit ! On cherche la place optimale du son, et l’utilisation en souplesse de toute la palette possible du grave vers l’aigu.

– On peut démarrer dans le registre de la voix parlée, en jouant avec quelques bribes de textes ou phrases tirés de la chanson qu’on souhaite apprendre.

– On passe progressivement à la voix chantée. Pour réveiller la voix et en explorer toute l’étendue, il suffira de réaliser des sirènes sur les différentes voyelles et diphtongues.

On peut commencer par les plus fermées ou –o – u – i- en allant vers les plus ouvertes :

é – è – a

 

sirènes

 

En maternelle, le jeu vocal permet de découvrir toutes les possibilités de sa voix. Il doit être pratiqué avec autant de régularité que le chant. En l’institutionnalisant, on travaillera par imprégnation les différents paramètres du son, éléments de base du langage musical. On permettra aux élèves de mieux connaître, mieux maîtriser leur voix, ainsi que la phonation en général.
– durée : chanter un son tenu, un son court
– timbre : transformer sa voix parlée et chantée : changer de caractère (triste, en colère, snob…), imiter un personnage, un animal, parler/chanter d’une voix nasillarde, rauque, « enfarinée » (avec le voile du palais soulevé comme en bâillant…)
– la hauteur : explorer ses possibilités vocales vers l’aigu et le grave, reproduire une hauteur donnée, l’intensité : moduler l’intensité de sa voix parlée et chantée.

 

Quelques remarques

 

  • Le nec plus ultra est d’utiliser le moment d’échauffement vocal pour aborder des difficultés rythmiques ou mélodiques du chant.
  • Le moment de culture vocale s’il est bien mené dure 15 à 20 minutes.
  • Les exercices seront repris régulièrement pour installer des habitudes, mais devront également être enrichis de nouvelles situations, pour ne pas lasser les élèves.
  • Au cycle 3, on peut expliquer aux élèves pourquoi on fait les choses. Alors qu’aux Cycles 1 et 2, on travaille au niveau de l’imitation du modèle et des sensations, on peut attendre des plus grands, un contrôle corporel (position du chanteur, respiration, émission du son, position de la bouche…)

 

 

Outils pour le maître: des situations à réinvestir en classe

  • Télécharger ici le document Jeux vocaux, éducation à la voix + Construire un échauffement vocal dans le dossier VOIX (A retrouver dans les annexes du répertoire « Ecoles qui chantent 2016-2017″)

 

  • Visionner des exemples vidéo adaptés à l’école maternelle dans le CD-Rom « Maternelles » édité par l’association Approchants

 

  • Visionner des centaines d’exemples vidéo dans le DVD « Le jeu vocal, Chant spontané », Guy Reibel, Mk2 CRDP

 

  • « La voix: Cinquante jeux pour l’expression vocale et corporelle 4-10 ans » Jean Perrier-Denise Chauvel. Editions Retz. Une mine de situations ludiques pour découvrir sa voix parlée et chantée