Textes – rapports – Maitres+

La circulaire de référence (18 décembre 2012)

♦ Dans le cadre de la Refondation de l’Ecole, les conditions de mise en œuvre de ce dispositif sont définies par la circulaire n° 2012-201 du 18-12-2012 publié au BO n° 3 du 15 janvier 2013.

10 repères pour la mise en œuvre du dispositif (juin 2013)

♦ Après quelques mois de fonctionnement et des demandes de cadrage, la DGESCO propose un document afin de guider les équipes de terrain et leurs accompagnateurs.

La circulaire du 20 mai 2014, BO n°21 du 22 mai 2014

♦ Dans la circulaire relative à la préparation de la rentrée scolaire 2015, de nouvelles recommandations sont faites suite aux observations de la mission des inspections générales.

Le rapport conjoint de l’IGEN et de l’IGAENR (juin 2014)

♦ Après une observation de la mise en place des dispositifs et une étude des pratiques pédagogiques, l’IGEN et l’IGAENR ont remis leur rapport au Ministre de l’Education nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

La note d’étape n°1 du Comité national de suivi (juin 2014)

♦ Le Comité national de suivi a été mis en place en janvier 2014. Cette première note d’étape propose 12 préconisations afin de continuer l’accompagnement de la mise en œuvre de ce dispositif.

La note d’étape n°2 du Comité national de suivi (janvier 2015)

♦ Ce dernier propose une deuxième note d’étape structurée en sept préconisations. Cette note fait le point sur le pilotage académique et départemental et sur le nombre de postes dédiés au dispositif. Elle recense les différentes modalités d’intervention repérées dans les écoles bénéficiant du dispositif en distinguant co-intervention et co-enseignement.

     Annexe 1Annexe 2

Rapport du comité national de suivi du dispositif (septembre 2015) 

♦ Suite aux entretiens, aux différentes contributions et aux retours du terrain, le comité national de suivi propose un point d’étape sur l’évolution du dispositif :

  • Le suivi du déploiement
  • Evolution des pratiques et concept d’innovation
  • Le repérage des projets et des organisations pédagogiques innovantes
  • L’accompagnement de la mise en œuvre du dispositif et son articulation avec d’autres dispositifs d’aide
  • Les besoins de formation : une priorité réaffirmée
  • La définition des modalités de l’efficience du dispositif
Note du comité national de suivi du dispositif (janvier 2017)

 ♦ Cette note présente un point d’étape sur le déploiement du dispositif, des points de tension, l’évaluation en cours dans 4 départements, des recommandations.

Une proposition de comptes rendus du séminaire national à Paris (28 novembre 2014)

♦ Lors de ce séminaire, les différents intervenants ont fait état de l’avancée de leurs travaux, de leur réflexion, de leur questionnement :

Une proposition de comptes rendus du séminaire national à l’ESEN (19/20 janvier 2017)

♦ Proposition d’une synthèse des 8 interventions

♦ Les comptes rendus des 8 interventions :

  • Ouverture  du séminaire, Roger VRAND, sous-directeur de la vie scolaire, des établissements et des actions socio-éducatives – DGESCO
  • Présentation des travaux du comité de suivi du dispositif « Plus de maitres que de classes », Marie-Danièle CAMPION, Recteur de l’académie de Clermont-Ferrand
  • Une expérience d’articulation pilotage-formation en Loire-Atlantique, Nathalie DONOT, conseillère pédagogique de circonscription de Rezé Sud – Loire et Marie TOULLEC – THERY, maitre de conférences en sciences de l’éducation – université de Nantes
  • Le modèle de réponse à l’intervention peut-il inspirer le co-enseignement des compétences sensibles pour l’apprentissage de la lecture ?, Maryse BIANCO, professeur des universités – université Pierre Mendes Frances de Grenoble
  • Un exemple de pilotage et d’accompagnement départemental : démarches et outils, Céline MAZEYRIE, conseillère pédagogique circonscription de Saint-Mathieu de Tréviers – académie de Montpellier et Hervé REGNIER, Inspecteur de l’Education nationale circonscription de Saint-Mathieu de Tréviers – académie de Montpellier
  • Protocole d’évaluation du dispositif « Plus de maitres que de classes », Olivier COSNEFROY, chef de bureau de l’évaluation des actions éducatives et des expérimentations – DEPP B4
  • Dans quelle mesure le dispositif contribue-t-il à la mise en œuvre des orientations des axes 1 et 2 de l’Education prioritaire, Marc BABLET, chef du bureau de la politique d’éducation prioritaire et des dispositifs d’accompagnement – DGESCO B3-2
  • Conclusion par l’Inspection générale de l’Education nationale, Yves CRITOFARI, IGEN et Christian LOARER, IGEN – Doyen du groupe enseignement primaire