L’ÉTRANGE NOËL DE M. JACK

 


Titre original: The Nightmare before Christmas

Film animé en couleur sur une idée originale de Tim Burton etrange01


Réalisation
: Henry Selick
Paroles  et musiques:  Danny Elfman
Année de création : 1993, Etats-Unis
Durée : 75’

 

 

 


LE FILM

 

« L’étrange Noël de M. Jack« ,  sur le site Enfants de cinéma partenaire du dispositif « École et Cinéma » (résumé / notes d’intention / images)

« L’étrange Noël de M. Jack » sur le site Wikipédia ( résumé, fiche technique, récompenses, les titres de chansons, commentaires, etc.)

Extraits sur You Tube  (Pays de Noël)

Extraits sur You Tube  (Pays de Halloween)

 

3 personnes ont travaillé en complicité pour la réalisation de ce film:
Tim BURTON
a écrit l’histoire originale, créé les personnages et assuré la direction artistique du film
Henry SELICK a réalisé le film
Danny ELFMAN a créé les musiques et chansons originales

Un document avec des extraits du « cahier de note sur… »  présente les relations entre Tim Burton, Henry Selick,  Danny Elfmann.


L’AFFICHE

etrange-affiche


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en grand format sur le site « Enfants de Cinéma »


LA MUSIQUE et LES CHANSONS

Toute la musique et  les chansons ont été écrites et composées par Danny Elfman.

Danny Elfman est un compositeur américain qui a collaboré pour plusieurs films de Tim Burton, il a également réalisé la musique du générique de la série télévisée Les Simpson’s.

Les chansons du film :

  • Bienvenue à Halloween,  (This is Halloween) – Habitants de la ville d’Halloween
  • La Complainte de Jack (Jack’s lament) – Jack
  • Que vois-je ? (What’s this?) – Jack
  • Réunion au sommet (Town meeting song) – Habitants de la ville d’Halloween
  • L’Obsession de Jack (Jack’s obsession) – Habitants de la ville d’Halloween
  • Kidnapper le Perce-Oreilles ! (Kidnap the Sandy Claws!) – Am, Stram et Gram
  • La Fête approche (Making Christmas) – Habitants de la ville d’Halloween
  • Oogie Boogie Blues (Oogie Boogie’s song) – Oogie Boogie
  • La Complainte de Sally (Sally’s song) – Sally
  • Pauvre Jack (Poor Jack) – Jack
  • Final (Finale) – Habitants de la ville d’Halloween

 Site avec toutes les musiques et toutes les paroles (attention, site commercial)

 


MOTS-CLÉS

Fêtes, Noël, Halloween, Opposition, Macabre, Épouvante, Humour, Happy End,

Comédie musicale, Animation en stop-motion

 


 

QUELQUES CHIFFRES

  • 3 années de travail pour produire le film
  • Plus de 100 artistes mobilisés pour la réalisation des marionnettes et des décors
  • 60 personnages dans le film = 60  marionnettes créées
  • Chaque marionnette est réalisée en 3 exemplaires = 180  marionnettes réalisées
  • 400 têtes différentes pour le personnage de Jack, pour varier les expressions et faire coïncider les formes de la bouche avec ses paroles
  • Plus de 230 décors
  • Pendant le tournage, 15 animateurs manipulent les marionnettes en même temps
  • 1 minute de film = 1 semaine de tournage

 


DES PISTES PÉDAGOGIQUES AUTOUR DU FILM

1. La confrontation de deux mondes

Il est indispensable de mener les élèves vers la confrontation des deux mondes du film, pour se garantir la compréhension de l’enjeu de l’histoire.
Cette confrontation permet des analyses plus ou moins complexes et il appartiendra à chaque enseignant de la mener selon le niveau de maturité de ses élèves et selon ses facultés  personnelles à conduire le débat.

Un vocabulaire précis servira avantageusement ce travail de confrontation et enrichira les pratiques langagières de la classe.
L’analyse plastique et l’analyse filmique sont incontournables dans le cadre d’un engagement dans le dispositif « École et Cinéma » pour l’éducation artistique et culturelle.

 

 

Noël et Halloween : comparaison des personnages

Noël Halloween
  • Personnages typiques de la fête de Noël; on retrouve le Père Noël, la femme du Père Noël, les rennes, les lutins
  • Personnages aux formes généreuses
  • Silhouettes rondes

bbde3ebbde3ebbde3ebbde3ebb

 

    • Personnages plutôt monstrueux, comme sorti d’un carnaval morbide
    • Effrayants mais drôles, voire attachants
    • Caractères diaboliques
    • Personnages maléfiques mus exclusivement par la recherche du mal (Am /Stram /Gram – Finkelstein – OogieBogie))

Jack Skellington
Jack O’Lantern = nom anglo-saxon  du potiron évidé pour Halloween
Skeleton = squelette en anglais.
Personnage solitaire.
Silhouette anguleuse

Sally :
Créature (clin d’oeil aux créatures du cinéma expressionniste allemand)  du Docteur Finkelstein (clin d’oeil au film américain « Frankenstein » (1931)).
Paradoxalement, alors qu’elle est une poupée faite de morceaux de chiffons assemblés (comme le monstre du docteur Frankenstein ) elle est le seul personnage du pays d’Halloween à réagir de manière « humaine »

 

 Noël et Halloween : comparaison des symboles marqueurs de la fête

Noël Halloween
  • Le sapin sur la porte d’entrée au pays
  • La palette des couleurs: rouges,  verts, or.
  • Les paysages enneigés, les flocons de neige et le bonhomme de neige
  • Le sapin
  • Les lumières
  • Les décors (guirlandes /boules / couronnes / chaussettes / hotte )
  • Les friandises (sucre d’orge)
  • Les toits, les cheminées (extérieures et intérieures)
  • Les personnages (lutins /rennes)

 

  • La citrouille sur la porte d’entrée au pays
  • La nuit
  • Le clair de lune
  • Les citrouilles
  • Les personnages (momies / loups-garou/ sorcières /  fantômes)
  • Les décors (épouvantails / cercueils / piques / cimetière / squelettes /  etc.)
  • Les animaux (chauve-souris / rats / araignées / crapauds)

 

Noël et Halloween : comparaison culturelle et originelle 

Noël Halloween
  • Fête religieuse chrétienne
  • Célébrée le 25 décembre = date reprise d’une fête païenne qui marquait le solstice d’hiver
  • Fête familiale et particulièrement fête des enfants
  • Repas festif avec menu traditionnel
  • Plaisir de faire plaisir = cadeaux
  • Fête mystérieuse : cadeaux apportés par Père Noël
  • Décorations des intérieurs et présence de lumières

VVVVVVVVVVVVVVVVVbbbbbb

 

Dans le film:
Monde présenté comme parfait
Bonne humeur, joie de vivre
Ambiances festives et de collaboration

Pour en savoir plus sur la fête et les origines de Noël

 

 

  •  Fête d’origine anglo-celte
  • Célébrée  le 31 octobre = date reprise d’une païenne qui marquait le nouvel-an
  • Très populaire dans les pays anglo-saxons
  • Fête mystérieuse voire angoissante
  • Plaisir de se costumer pour faire peur.  Jack O’Lantern = personnage emblématique = potiron évidé représentant un visage et illuminé de l’intérieur
  • Chasse aux  bonbons faite par les enfants
  • Remplacé au VIIIème/IXème siècle par la Toussaint, fête chrétienne des morts

Dans le film:
Monde présenté comme hostile et grotesque
Ambiance terrifiante et inhumaine

Pour en savoir plus sur la fête et les origines d’Halloween

Une comparaison avec d’autres fêtes païennes ou religieuses est possible.

 

Noël et Halloween; comparaison plastique et filmique

Noël Halloween
  • Une large palette de couleurs vives avec une dominance des couleurs symboliques de Noël
  • Des jeux de lumières  rythment les scènes
  • Décors aux maisons similaires, stéréotypées
  • Traits réguliers / angles isométriques
    Graphismes niais,  basés sur une régularité harmonieuse des formes et des lignes
  • Mouvements rapides de la caméra donne l’impression d’une activité fébrile et de joie
  • Procédé plastique et cinématographique du cinéma expressionniste allemand (années 1920):
    – décors sombres
    – éclairages très contrastés (opposition ombre/lumière) = effet dramatique
    – lignes et motifs géométriques appuyés, irréguliers
    – perspectives brisées
  • Palette de couleurs organisée autour des gris, de noirs
  • Textures des objets et habits élaborées
  • Effets de vent, de brume, de feu, d’éclair, de fumée = Ambiances torturées

 

 

2. Points de réflexions; des clins d’oeil pour  l’Éducation morale et civique
La norme, la normalité, l’exclusion: le film présente deux mondes, l’un conforme au modèle d’une vie sociale organisée et l’autre plutôt « déjanté ». Les deux présentent des atouts , les deux présentent des limites qui peuvent être trouvées avec les élèves (être un enfant sage pour avoir un cadeau / le travail à la chaine au pays de Noël par exemple)

La transposition de situations, de traditions, de culture dans d’autres environnements: avec une réflexion sur l’incompréhension et sur les « bonnes » intentions des habitants du pays d’Halloween qui agissent en fonction de leurs références et de leurs valeurs.

 

3. Pistes pratiques pour les arts plastiques:

Autour de la problématique « Comment traduire la peur en arts plastiques ? »
La problématique peut être traitée par une recherche de productions en deux dimensions ou  de productions en trois dimensions. On s’appuiera prioritairement sur une traduction « figurative » de la peur : expressions de visages.

Autour de la problématique « Comment susciter la peur dans une production plastique ?  » La problématique peut être traitée par une recherche de productions en deux dimensions ou de productions en trois dimensions. On s’appuiera sur l’analyse plastique et filmique faite entre les deux mondes du film pour réinvestir les procédés repérés et les adapter à son intention.

Un dossier (Dossier Académie d’Orléans) présentant des pistes intéressantes pour des pratiques artistiques en classe, notamment sur:
La création d’affiches
La réalisation de monstres
La création d’arbres d’Halloween

 


 

DES POINTS D’APPUI POUR LE PARCOURS « EN AVANT LA MUSIQUE »

Danny Elfman est déjà compositeur pour Tim Burton sur Beettlejuice et Edward aux mains d’argent,  quand celui-ci lui demande de composer la musique pour L’étrange Noël de Monsieur Jack, qui n’est alors encore qu’à l’état d’ esquisse dans la tête de Burton.

Comme le dit Danny Elfman, la musique a surgi des images, de l’histoire. Les chansons se sont construites au fur et à mesure de l’invention des scènes et Tim Burton dessine les personnages pour inspirer Danny. Ceci explique que l’architecture musicale et l’architecture narrative soient autant complices.

Musique du Pays d’Halloween
La chanson, This is Halloween, qui accompagne la scène qui ouvre le film en posant  le décor plutôt macabre du pays d’Halloween, est chantante, rythmée, et apporte une touche rassurante à la scène.
En règle général d’ailleurs, la musique nous mène hors du lugubre d’Halloweentown et nous fait partir dans une sorte de gaîté alors que les images devraient nous présenter des actions plutôt sordides.  Ceci est lié à des mélodies en tonalité mineure.

 Musique du Pays de Noël
On notera le clin d’oeil à des airs de Noël connus qu’on pourra répertorier avec les élèves.

DES LIENS AVEC D’AUTRES DOMAINES ARTISTIQUES

Cinéma:

Le Monde Perdu, 1925 (film de Harry O.Hoyt) et King-Kong, 1933 (film de Merain C.Cooper et Ernest B. Schoedsack) pour les premiers effets spéciaux  filmés en stop-motion par Willis O’Brien.

Arts Visuels:

La danse Macabre, art du XIVème/XVIèmè siècle, gravures, peintures, fresques murales et tapisseries présentent des scènes mêlant morts et vivants.
En savoir plus.
Voir des images

Musique:
Camille Saint-Saens, (1835 /1921), La danse macabre, poème symphonique, 1874


Les filiations de Tim Burton sont à citer aux élèves, même s’il n’est pas toujours évident de trouver des images de leurs productions à montrer.
Arts Visuels:
Edward Gorey, (1925/2000),  illustrateur (Voir bibliographie)
Charles Addams, (1912/1988), illustrateur (Voir publications)
Cinéma:
Le cinéma expressionniste
allemand et particulièrement
Nosferatu le vampire, F.W Murnau, 1922

Le Cabinet du Docteur Calgari, F.W Murnau, 1920
Métropolis, Fritz Lang, 1927
Une présentation  des affiches de ces films suffira pour saisir la filiation.
(cliquez sur les titres des films pour atteindre les affiches)

Les filiations de Henry Selick
Arts Visuels:
Les paysages de Vassily Kandinsky (1866/1944) sont des sources d’inspiration pour les paysages du pays d’Halloween  (Murnau, rue principale, 1908 / Murnau, train et château, 1909 )
Cinéma:
Lotte Reiniger (1899/1961), réalisatrice de films d’animation

 

 

 

 

 


Coordination : Fabienne Py – Conseillère pédagogique en arts plastiques et arts visuels