Parcours C2 et C3  » EN AVANT LA MUSIQUE »

« EN AVANT LA MUSIQUE » au cycle 2 et au cycle 3

Nous souhaitons, comme son nom l’indique, que ce parcours au cinéma, dans le cadre du temps scolaire, permette aux élèves de découvrir le rôle important de la musique au cinéma.

Nous avons fait le choix de films dans lesquels la musique est un  acteur, à part entière. Les 3 films présentés relèvent du genre Comédie musicale.

 


LES FILMS

 

 

etrange01

 

L’étrange Noël de Monsieur Jack 

film d’animation de Tim Burton et Henry Selick, 1993

 

 

 

 

jeux-images07

Jeux d’images

7 films de Norman Mac Laren comprenant
Opening Speech, 1961/ Hen Hop, 1942/
Caprice en couleurs, 1949/ Canon, 1963 /
Le merle,  1958 / Blinkity Blank, 1955/
Il était une chaise, 1957

chantons01

Chantons sous la pluie 

film de Gene Kelly, 1951

 


 

LA COMÉDIE MUSICALE

Définition : Spectacle ou film comprenant des scènes chantées et dansées

La comédie musicale est avant tout un art de la scène qui trouve ses origines dans l’opéra et l’opérette. Elle en  reprend d’ailleurs les structures narratives et l’esprit, en ce que les personnages évoluent entre des situations authentiques et des situations irréelles où tout semble possible en danses et en chansons.

La comédie musicale se développe particulièrement aux Etats-Unis, au début du 20ème siècle, à New-York, dans les théâtres de Broadway.

Par extension, le terme englobe aussi les films musicaux.


LE GENRE COMÉDIE  MUSICALE AU CINÉMA

Le cinéma a enregistré des spectacles de danse, dès ses origines  (grâce au kinestocope  (1888) ) mais les images sont muettes.  Les films et la comédie musicale filmée sont tronqués de leur part musicale ou sonorisés artisanalement : chanteur caché pendant la projection, piano, orchestre ou phonographe d’accompagnement, etc

L’arrivée du cinéma parlant (Le Chanteur de Jazz, 1927)  marque un tournant en permettant l’enregistrement d’images de danses en musiques et en chansons, dans le respect du genre de la comédie musicale.

La comédie musicale  connait  un immense succès dans la grande période hollywoodienne des années 1940-1950. « Chantons sous la pluie » (Stanley Donen, Gen Kelly, 1952) marque son apogée. Le film, comme d’autres comédies musicales,  apporte le rêve et la fête après la grande dépression et la seconde guerre mondiale.

Au cours de  la deuxième moitié du XXème siècle, le genre « film musical » prend une tournure plus politique, contestataire, avec la création d’opéra-rock comme « Phantom of the Paradise » (Brian de Palma 1974) ou » Tommy » (Who 1975).

Le cinéma d’animation s’empare aussi du genre « film musical » avec des productions comme « Douce et Criquet s’aimaient d’amour tendre »  (Max et Dave Fleischer 1941) et des productions issues des studios Disney comme « La Petite Sirène », « Aladdin », « La Belle et la bête », » Le Bossu de Notre-Dame », « Hercule et Pocahontas » ou encore « L’Étrange Noël de monsieur Jack » (Tim Burton / Henry Selick 1993)  produit  en stop-motion (animation en volume).