Pistes pédagogiques autour du conte


MAITRISE DE LA LANGUE

Par l’écoute, la lecture et la production de différents genres littéraires, les élèves se constituent des images mentales.
Les images mentales véhiculées par les contes, les légendes, les récits mythologiques ont une force supplémentaire liée la valeur universelle du récit mais aussi à sa forme.
Par la pratique et l’étude de différents genres, les élèves découvrent diverses formes langagières, les distinguent et en apprécient les particularités.
Le conte, destiné à tous les âges, évoque des situations familales et est généralement porteur d’un message éducatif pour les enfants.
On engagera les élèves dans un travail autour de la structure du conte afin de leur permettre d’être à l’aise dans le monde des histoires, d’en repérer les ingrédients et le fonctionnement pour se constituer un début de culture littéraire.

Le conte : définition

D’après le Petit Robert : Court récit de faits, d’aventures imaginaires destinés à distraire.

D’après Wikipédia : Le mot conte désigne à la fois un récit de faits ou d’aventures imaginaires et le genre littéraire (avant tout oral) qui relate lesdits récits.

Le schéma narratif du conte

Le conte traditionnel obéit à une structure identique pour tous les contes :

1. La situation initiale : C’est la situation de départ qui permet de présenter les personnages, de planter le décor et de décrire le lieu principal de déroulement de l’action.

2. La quête : C’est une perturbation de la situation initiale qui engage un ou plusieurs personnages dans une aventure

3. L’action : C’est le temps des aventures. Il y est raconté les épreuves vécues par les personnages, les moyens mis en œuvre par eux pour les résoudre et atteindre leur quête.

4. La résolution : La conséquence des actions des personnages avec généralement une aide qui vient faciliter la tâche.

5. Situation finale : Le retour vers la situation initiale avec, la plupart du temps, une promesse d’un mieux.

Les personnages dans le conte

Dans un conte, les personnages tiennent toujours le même rôle et peuvent donc facilement être repérés :

1. Le héros est celui qui conduit l’action

2. L’objet est ce que le héros recherche (l’objet de sa quête). L’objet peut être une personne, un lieu, un objet

3. L’adjuvant = l’aide. c’est ce qui va permettre au héros de résoudre sa quête.

4. L’opposant est le personnage, l’animal ou l’objet qui empêche le héros d’atteindre sa quête.

Pistes pédagogiques pour faire découvrir la notion de contes aux élèves

Une séquence construire pour comprendre la structure du conte et produire un conte
http://pedagogie.ac-toulouse.fr/clisdegaillac/Download/projet/PROJETCONTES.pdf

Autour des contes: fiche réalisé par le CNDP
http://www.cndp.fr/crdp-creteil/telemaque/comite/contes.htm


LE CONTE AU CINEMA

« Le cinéma, comme le théâtre, recherche un bon matériau de base. Celui qui a prouvé au fil des années, parfois des centaines, qu’il était un classique, a toujours un coeur, une vérité et une qualité intemporelles, qu’il nous faut peut-être, à chaque génération, redécouvrir et réexaminer, tandis que les modes et goûts changent »
Jude Law, pour Anna Karenine, 2012

Le conte a toujours eu une place privilégiée dans la production cinématographique.
On le retrouve sous forme de films ou de dessins animés.
Dans la production cinématographique on trouve:
– des retranscriptions fidèles de contes issus de la littérature,
– des adaptations de contes issus de la littérature,
– des créations qui s’inscrivent dans les codes du conte.

Quelle que soit la formule retenue par le metteur en scène, le conte au cinéma se base sur les mêmes codes que le conte en littérature.

Le parcours « Conte » programmé pour l’année scolaire 2014/2015 est propice à engager les élèves vers une analyse filmique.

Celle-ci sera orientée par les codes du conte.


AUTOUR DES PERSONNAGES DU CONTE DANS LE FILM VU

Les élèves repèrent les personnages vus dans le film

Pour cela les élèves :
– Retrouvent leur nom (lister)

Les élèves les décrivent

Pour cela, les élèves :
– Donnent leurs caractéristiques physiques
– Donnent leurs caractéristiques morales en 5 adjectifs notoires (ou + ou – selon les compétences des élèves).

Ces activités peuvent se faire dans de situations structurées de langage oral. Il sera alors utile de garder une trace écrite.
Ces activités peuvent se faire dans des situations de langage écrit, orientées par des documents préparés par l’enseignant. Le niveau de difficulté de ces documents se modulent en fonction des compétences des élèves.

La « description » des caractéristiques physiques peut s’engager à travers le dessin.
L’enseignant posera alors des exigences de réalisation portant sur une représentation figurée réaliste permettant de reconnaitre les personnages( fidélité des caractéristiques physique, en taille /dans le choix des couleurs / dans la recherche de représentation).
L’évaluation de ces dessins se fait sous la forme « Nous reconnaissons XXX ou nous ne reconnaissons pas XXX »

Lexique utile pour l’enseignant pour construire une séance d’enrichissement du vocabulaire avec les élèves.

Document bientôt disponible

Identifier le rôle des personnages dans le film

Il sera utile de passer par un moment d’évocation de l’histoire.
– Évoquer les actions de chaque personnage
– Dire le rôle de chaque personnage
– Repérer les « personnages » principaux et les « personnages » secondaires.
– Hiérarchiser les « personnages » par leur importance dans l’histoire
– Classer les personnages selon les codes du conte.

Attention: L’objet et l’adjuvant sont considérés comme des personnages dans les codes du conte.

Ces activités peuvent se faire dans des situations structurées de langage oral. Il sera alors utile de garder une trace écrite.
Ces activités peuvent se faire dans des situations de langage écrit, orientées par des documents préparés par l’enseignant. Le niveau de difficulté de ces documents se modulent en fonction des compétences des élèves. Un résumé écrit en commun entérine alors l’examen des personnages. Ce résumé figure dans le cahier d’Histoire des Arts.


AUTOUR DE LA STRUCTURE DU CONTE DANS LE FILM VU

Les élèves retrouvent l’histoire du film

Une première évocation peut être assez sommaire ou à l’inverse, encombrée de détails sublimés par les élèves. Elle demande à être reprise, travaillée avec les élèves afin qu’il n’y ait ni oublis, ni incompréhension dans le récit.

Le travail autour de la structure du conte est spécifique à chaque film.
Des pistes sont données dans les rubriques des films


METTRE LES FILMS DU PARCOURS EN RÉSEAU

Le parcours est conçu pour permettre aux élèves de comparer les œuvres cinématographiques les unes par rapport aux autres en prenant appui sur les aspects liés au conte dans chaque film.
De ces premières « analyse » ressortiront:
– Des invariants qui permettent d’ancrer le genre « Conte »
– Des différences qui évitent de tomber dans des stéréotypes
– Des singularités qui font l’originalité de chaque film

 

Coordination : Fabienne Py – Conseillère pédagogique en arts visuels