La démarche de création


Comme pour le développement de la langue, la création plastique se développe grâce à un environnement favorable.

Les activités plastiques visent à favoriser le développement de l’expression personnelle et singulière de chaque enfant; ce qui  suppose qu’il en connaisse et maitrise le langage.

La maîtrise des langages, quels qu’ils soient  (oral, écrit, plastique, musical, chorégraphique…etc.) repose sur des moments d’expression spontanée et nécessite  des temps structurants d’imprégnations (entendre/voir/écouter), d’apprentissages (comprendre « comment ça marche » / approcher la « technique »), d’étayages (conforter ses expérimentations et expériences).

C’est pourquoi, les activités plastiques, à l’école, doivent permettre la découverte, la connaissance, la maîtrise et l’exercice personnel expressif des éléments du langage plastique.

Une démarche est nécessaire pour que

  • l’enfant s’approprie les « codes » du langage plastique
  • il s’engage vers des découvertes et des progrès
  • il ne reste pas prisonnier de ses propres représentations

 


La démarche de création

 C’est une démarche en 5 temps qui met les élèves dans des situations actives  de recherches plastiques permettant l’expression et la structuration d’une pensée.

Les échanges oraux autour des réalisations engagent la mise en mots de l’expérience et aident à établir les relations entre les conduites exercées, les investigations d’expression personnelle  et  les effets produits.

Si des compétences à développer sont réfléchies dans la mise en œuvre de la démarche, il y aura forcément des moyens d’évaluation offerts.

_______ Exploration tactile et visuelle______________________

C’est le temps de la toute première approche de la problématique plastique posée.


Les élèves :

  • s’engagent autour du problème plastique posé
  • ils réalisent une première production en fonction de leur sensibilité, de leurs compétences et  leurs préoccupations du moment.

L’enseignant :

  • aura réfléchi la problématique
  • aura réfléchi le matériel mis à disposition des élèves (celui-ci infléchira sur les comportements des élèves et sur leur production. On n’agit pas de la même manière avec un bloc d’argile qu’avec du carton, des ciseaux et de la colle ou qu’avec une feuille et des stylos-feutres)
  • observe des comportements plastiques
  • repère des compétences maîtrisés
  • repère des besoins, des manques (ceci lui permet de réfléchir et de construire la (les) séance(s) suivante(s))

La confrontation des productions :

  • se fait dans une description comparative des différentes productions
  • permet l’évocation des expériences et des stratégies (Chacun dit ce qu’il a fait, comment il l’a fait)
  • engage à entendre et utiliser un vocabulaire précis, spécifique

 

_______ Réalisation d’un musée personnel ou de classe ________

Constitution d’une réserve d’objets, d’images, de matériaux liés au problème plastique posé.

Les élèves :

  • alimentent la collection
  • manipulent les éléments de la collection afin d’en percevoir les ressemblances, les différences  éléments constitutifs / (texture / couleur / formes / matières / reliefs / fonctions et usages …etc.)
  • organisent la collection selon des critères définis ou des critères personnels

L’enseignant :

  • élargit le champ lexical des élèves
  • organise des moments de rencontres avec la collection
  • propose des dispositifs de mise en valeur de la collection
  • propose des activités structurantes autour de la collection (Voir la page  Organisation pédagogique de l’espace – images)

La gestion de la collection :

  • mobilise des connaissances et compétences autres que plastiques mais servant le domaine plastique (trier, classer, ranger, comparer, décrire, catégoriser )
  • engage à verbaliser des sensations, des perceptions, des actions…
  • appelle une réflexion autour des catégories faites
  • exige des justifications
  • nécessite une mise en valeur de la collection par l’exposition, l’affichage, cahier de …, etc.
  • nécessite un référencement : étiquetage, cartel, etc.

 

______ Utilisation de procédés ou de techniques _____________

Un temps d’apprentissage avec une contrainte plus précise. La proposition d’activité permet aux élèves de trouver des réponses diverses  et d’exercer des compétences ciblées.

Les élèves :

  • expérimentent des gestes, des outils, des tracés, des matériaux, des techniques qui permettent d’obtenir l’effet plastique en jeu

L’enseignant :

  • fait le choix de la (des) technique(s) ou procédé(s) créatif(s) qu’il souhaite prioritairement faire découvrir aux élèves
  • adapte le matériel mis à disposition aux besoins de mise en œuvre des explorations techniques
  • pose les contraintes et les exigences de résultat plastique et visuel
  • donne des conseils

La confrontation des productions :

  • permet de vérifier que l’effet plastique recherché a été obtenu
  • met en lumière les stratégies différentes utilisées pour obtenir l’effet plastique voulu
  • appelle des éclaircissements sur les procédures développées pour obtenir l’effet plastique voulu
  • engage à utiliser le vocabulaire précis acquis
  • enrichit chaque élève des procédures et stratégies développées par d’autres élèves

______ Regards vers des référents artistiques ______________

Des œuvres d’art ou des reproductions d’œuvres d’artistes ayant travaillé autour de la même problématique plastique sont présentées aux enfants.

Les élèves :

  • apprécient les solutions apportées par des artistes à une problématique proche de celle sur laquelle ils ont agi
  • évoquent leur ressenti
  • décrivent les œuvres vues et les procédés de réalisation

L’enseignant :

  • a fait le choix de 1, 2 ou 3 œuvres en lien avec la problématique plastique  de la séquence
  • accompagne la mise en  relation des techniques et procédés repérés dans les œuvres de celles conduites par les élèves
  • apporte les connaissances culturelles utiles à l’éducation artistique des élèves (nom des artistes / date et contexte de création des œuvres / anecdotes de création / apports techniques / etc.)

La  part du langage :

  • mise en mots d’ émotions
  • description des œuvres
  • évocation des productions de la classe avec utilisation d’un vocabulaire plastique
  • mise en relation des effets observés sur les œuvres et des problématiques abordées dans les productions + explications et argumentation.

_______ Productions personnelles ________________________

Transfert des conduites plastiques nouvellement révélées dans des productions personnelles. 

Les élèves :

  • réalisent une production personnelle singulière mettant en jeu la problématique travaillée
  • dans l’ensemble des solutions reconnues comme efficaces, effectuent un choix personnel de conduite plastique adaptée à la réalisation souhaitée
  • sont capables de justifier la pertinence de leur choix au regard de leur intention et de leur production

L’enseignant :

  • fait une nouvelle proposition de réalisation plastique  mobilisant la problématique travaillée
  • rappelle ou fait rappeler les stratégies et procédés reconnus efficaces
  • s’enquiert des projets de réalisation des élèves
  • met le matériel nécessaire ou demandé par les élèves à leur disposition

La confrontation des productions :

  • est orienté vers des échanges autour des stratégies développées
  • valorise la  cohérence entre  les procédés mis en œuvre et l’effet espéré
  • valorise la pertinence des réponses apportées et leur originalité
  • appelle l’ utilisation du vocabulaire précis acquis

 

___________Page proposée par Fabienne Py, conseillère en arts visuels____________