Les programmes de l’École Maternelle

 

Les arts plastiques et l’École Maternelle

 


 Programme  2015 (Accéder au Bulletin Officiel du 26 Mars 2015)

 

Agir, s’exprimer , comprendre à travers les activités artistiques

 

Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques est la première entrée dans le parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève; un moment fondamental pour lui.

Celui où il va découvrir une diversité de mode d’expression, de la chanson à la musique, des arts du spectacle vivant aux arts plastiques, en passant aussi  par le cinéma, la photo et les arts du quotidien.

Les objectifs de l’Éducation Artistique à l’école maternelle s’entendent autour 3  points centraux

  • Développer du goût pour les pratiques artistiques
  • Découvrir différentes formes d’expression artistique
  • Vivre et exprimer des émotions; formuler des choix

 

Les programmes pour l’enseignement des arts visuels à l’école maternelle se déclinent autour de 3 grands pôles qui interagissent

   AGIR            S’EXPRIMER          COMPRENDRE

 


 

1. Définitions (selon Le Petit Larousse)

   AGIR    SEXPRIMER 
   COMPRENDRE
  • Faire quelque chose, entrer ou être en action.
  • Se comporter de telle ou telle manière
  • Exercer une action, une influence , avoir une efficacité sur quelque chose

 

  • Se faire comprendre par le langage, formuler sa pensée par la parole.
  • Faire connaitre ses sentiments, ses opinions.
  • Faire connaître, représenter ses sentiments, sa personnalité (par la peinture par ex.)

 

  • Saisir par l’esprit, l’intelligence ou le raisonnement quelque chose, le sens des paroles, des actes de quelqu’un.
  • Se rendre compte de l’importance de quelque chose.
  • Appréhender d’emblée, et par la sensibilité, la nature profonde de quelqu’un, d’un art et s’en tenir proche. Avoir une connaissance intuitive

 


 

2. Éléments de progressivité (selon les Programmes)

 

     AGIR SEXPRIMER COMPRENDRE
  • Pratiques fréquentes, individuellement ou collectivement dans des espaces dédiés à l’activité plastique.
  • Explorations libres d’outils pour laisser des traces spontanées.
  • Exploration libres d’outils imposés pour laisser des traces libres puis des tracés imposés.Découverte de matériaux nouveaux .
  • Exploration des possibilités d’action sur ces matériaux.
  • Adaptation aux contraintes liées aux propriétés  des matériaux.

 

 

 

  •  Apprendre à mettre en mots ses émotions, ses ressentis.
  • Apprendre à dire ses intentions.
  • Apprendre à évoquer ses réalisations et celles des autres

 

  • L’enseignant facilite la comparaison
  • L’enseignant incite à repérer les différences,
  • L’enseignant apporte du vocabulaire utile.
  • L’enseignant émet des questionnements pour faire émerger des choix, faire s’exprimer des avis, faire expliquer les intérêts

 

 

  •  Rencontres fréquentes avec différentes formes d’expression artistiques
  • Première culture artistique avec une dizaine d’œuvres connues, fréquentées, servant de référence.
  • Fréquentation de lieux de culture, plaisir d’être spectateur et approche de la valeur sociale de l’art
  • Fréquentation régulières d’œuvres d’art (originaux / reproductions / enregistrements / etc.)
  • Familiarisation avec différentes époques à travers une dizaine d’œuvres  (sur le cycle)

 


 

3. Pratique et  productions visées

 

3.1 Du côté des élèves

DESSINER S’EXERCER AU GRAPHISME DÉCORATIF RÉALISER DES COMPOSITIONS OBSERVER, COMPRENDRE ET TRANSFORMER DES IMAGES
  •  Dessins libres dans un espace aménagé
  • Expérimentations d’outils
  • Comparaison des effets produits
  • Dessins avec consignes pour une diversité de productions
  • Confrontation avec des œuvres d’art et des illustrations

 

  •  Rencontres avec des graphismes décoratifs de différentes origines
  • Regards sur une collection d’images, de motifs servant de référence
  • Observation des tracés et des formes pour
  • Reproduire
  • Assembler
  • Organiser
  • Enchainer
  • Transformer
  • Inventer des motifs décoratifs
  • Réalisation de répertoires

 

 

 

 

  •  Manipulation de couleurs et attention portée aux effets produits, aux combinaisons, aux mélanges, aux nuances, aux superpositions, aux juxtapositions et aux relations des couleurs entre-elles
  • Manipulation de formes diverses et attention portée à leur organisation, aux superpositions, aux juxtapositions aux  rythmes produits, aux combinaisons
  • Expérimentation de matériaux divers en volume (terre / bois / béton cellulaire / cartons /etc.)
  • Recherche d’équilibre, de verticalité et
  • Réalisation de formes nouvelles à partir de ces matériaux
  • Utilisation d’un vocabulaire précis pour décrire les actions et les effets produits.
  •  Reconnaissance de différents types d’images et de leurs fonctions
  • Distinction entre le réel et la représentation
  • Observation d’images, d’œuvres d’art
  • Utilisation d’images (ou d’extraits d’images) dans des productions plastiques

 

 


 

3.2 Aide pour l’enseignant *

DESSINER

 

 

Les intentions de l’enseignant par rapport au dessin Exemples de pratiques
Observer et dessiner  engage un souci de ressemblance.L’élève essaie de reproduire fidèlement un ou plusieurs élément(s) tout en l’ (les) observant.Le dessin d’observation sollicite le regard, l’attention et la précision  (des gestes / des proportions).

Reproduire les plantes observées au jardin

Reproduire une sculpture au musée

Reproduire les maisons vues de la cour

Faire le portrait d’un camarade de classe

Imaginer et dessiner  est l’activité du dessin privilégié des petits enfants.Elle lui sert à communiquer, elle exprime des sensations et des sentiments et représente l’univers personnel de l’enfant.  Petit à petit, le dessin évolue pour représenter aussi un univers personnel imaginaire, fantastique, poétique. Il permet de transformer le réel. Prolonger un paysage photographié.Imaginer et dessiner une page de couverture  pour l’album d’une histoire connue
Se souvenir et dessiner permet de mettre en mémoire, de garder trace d’une histoire, d’une expérience, d’un spectacle, d’une sortie. Les dessins  alimentent  généralement les cahiers de vie.

Se représenter en train de ……(danser / sauter / rouler en vélo)

Dessiner les moments clés d’une narration

Dessiner les personnages vus dans un spectacle

Anticiper et dessiner

permet de mettre en forme une idée, de préfigurer une expérience, une production.

Le dessin d’anticipation  est utilisé par les designers, les architectes.

Préfigurer les étapes de développement d’une plante.Envisager un déplacement dans l’école (le quartier)

 

Situations en autonomie

  • Mettre à disposition des élèves des outils variés, des supports variés aux formats divers
  • Faire évoluer le matériel tout au long de l’année
  • Adapter le matériel à des compétences à exercer
  • Adapter le matériel à des objectifs de réalisation
  • Proposer un environnement d’images facilitant la représentation
  • Prévoir un cahier personnel pour chaque élève

Situations d’apprentissage

  • Mettre à disposition l’ (les) outil(s) adapté(s)  à la compétence développée ou à l’effet plastique recherché
  • Mettre à disposition le (les) support(s) adapté(s) à la compétence développée ou à l’effet plastique recherché
  • Mettre à disposition des éléments références voire des modèles (œuvres d’art / illustrations / images / etc.)
  • Avant l’activité, définir clairement aux élèves les compétences et les effets attendus
  • Avant l’activité, rappeler les éléments références voire les modèles dont dispose la classe
  • Pendant l’activité, rendre chaque élève attentif aux effets qu’il produit
  • Après l’activité favoriser la comparaison des effets obtenus
  • Après l’activité favoriser la description des procédures utilisées pour obtenir les effets
  • Enrichir le vocabulaire technique des élèves (voir lexiques)
  • Reproposer des productions antérieure pour les compléter, les prolonger, les enrichir.

 


 

S’EXERCER AU GRAPHISME DÉCORATIF
  •  Aménager un espace d’affichage pour les motifs décoratifs ou un cahier de…
  • Y présenter des motifs décoratifs venant de supports variés (tissus / poteries / tapisseries / papiers/etc.)
  • Y présenter des motifs décoratifs de diverses origines (époques et cultures)
  • Prendre en compte le développement graphique individuel de l’élève pour adapter les exigences à ses possibilités (lire le document sur le développement graphique de l’enfant)
  • Proposer des situations permettant de reproduire des motifs
      • Reproduire un même motif en variant les outils / les supports en qualité et en format = créer une collection de ce motif
      • Reproduire différents motifs avec le même outil, sur le même support

    EM_conseil_des_xv (141)

 

  •  Proposer des situations inductrices permettant de combiner ou de transformer des motifs

 

    • Prolonger un motif donné
    • Prolonger un ensemble de motifs

 

 

  • Proposer des situations sollicitant une organisation spatiale du motif traces_peinture (13)
  •  Proposer des situations de représentation (dessin figuratif) nécessitant unEM_conseil_des_xv (132) motif défini
  • Proposer des situations  originales et authentiques permettant d’inventer des motifs décoratifs
  • Réaliser un répertoire des motifs maitrisés
  • Verbaliser les tracés, les trajectoires, l’organisation (spatiale) des motifs (voir lexiques)
  • Enrichir et compléter régulièrement le répertoire
  • Transmettre le répertoire pour un suivi dans le cycle et pour assurer la liaison avec l’école primaire

 


 

RÉALISER DES COMPOSITIONS

 Définition:

La composition est l’organisation des éléments (formes / lignes / couleurs / matières) dans une image.

Une composition plastique est une production en deux ou trois dimensions (à plat ou en volume) qui combine formes, lignes, couleurs, matières dans un souci d’équilibre et d’harmonie.

Mise en pratique :

  •  Varier les contraintes logistiques de travail

Individuel / A plusieurs

Petit format / Grand format / Très grande forme de réalisation

A plat / En volume

En 1 séance / Sur plusieurs séances / Travail repris plusieurs semaines ou mois après

  •  Varier les contraintes plastiques de travail

A plat / En volume

Varier les matières et matériaux mis à disposition

Varier la quantité de matériaux disponibles

Varier la quantité de couleurs (de formes ) disponibles

Imposer un motif, une forme ou une image comme point de départ

  • Poser des contraintes plastiques précises pour la production  (et les varier selon les réalisations visées)

Par exemple:

La réalisation doit tenir debout

Seules des formes rondes (arrondies) peuvent être utilisées (dessinées)

Il doit y avoir au moins 4  motifs décoratifs différents dans la production

La réalisation doit représenter …. (un objet / une personne / un animal / etc.)  ou doit évoquer …. (une histoire / un personnage / un sentiment / etc.)

 

Mise en mots :

L’enseignant utilise un vocabulaire précis et un vocabulaire technique  (voir lexiques)

  • en présentant le matériel, les outils, etc.
  • en précisant les contraintes de travail
  • en détaillant les attendus pour la production
  • en énonçant les comportements plastiques possibles
  • en rappelant les savoir et savoir-faire acquis

L’enseignant exige l’utilisation d’un vocabulaire précis et d’un vocabulaire technique

  • dans les apartés qu’il a avec les élèves en activité
  • lors de la présentation de son travail par un élève
  • lors de la confrontation des travaux entre-eux
  • lors de la présentation d’œuvres d’art faisant écho au travail de la classe

 


 

OBSERVER, COMPRENDRE ET TRANSFORMER DES IMAGES
  • Aménager un espace pour fréquenter des images
  • Différentes approches des images  sont intégrées dans les pratiques des élèves.
  • Discerner les objectifs et les attentes pour chaque approche
Les approches de l’image Exemples de pratiques
Les situations d’observation  engagent les émotions et la rêverie des élèves .Elles sont induites par l’aménagement de  la classe et  échappent à l’adulte enseignant.Elles peuvent aussi être provoquées et organisées par l’adulte.  Fréquenter  le « coin image » au moment de l’accueil. Regarder une image individuelle (1 par élève) pour un court moment de retour au calme ou de centrage de l’attention avant …Idem autour d’une image collective.
Les situations de langage engagent la manifestation des émotions par la parole. Elles permettent aux élèves d’émettre des hypothèses sur l’image et d’argumenter leur avis.Par le jeu des questions posées par l’enseignant, elles incitent à une observation  plus fine et facilitent  la compréhension de l’image proposée. A la recherche d’un tableau dans un parcours au musée.Découverte d’une œuvre en écho à une pratique plastique. Lecture de l’ affiche avant spectacle (ou séance de cinéma).
Les situations de manipulation engagent la manifestation des émotions par l’action.
Elles permettent des comparaisons, des rapprochements, des classements, des tris. Elles permettent l’exercice du choix, des préférences.Elles devraient amener les élèves à s’essayer à la mettre les images en valeur par leur exposition.
Mettre ensemble les photos. Mettre ensemble les images qui présentent un paysage.Mettre en relation des images et des titres proposés.Dans un lot d’images, faire des paires et justifier sa démarche.Choisir 3 images à coller dans le classeur d’images de la classe
Les situations de  transformation engagent la manifestation des émotions par la pratique. Elles permettent aux élèves d’agir plastiquement sur les images pour en créer de nouvelles.  Découper / Déchirer / Recouvrir / Associer / Prolonger / Répéter / Plier / etc.

 

Mise en pratique :

  • Varier les images présentées

par la forme de présentation (originale en situation / vidéo projetées /photocopiée ou imprimée / dans un livre / affiche / etc.)

par le type d’images (œuvre d’art / photo d’art / images animées / photo de magazine)

par l’époque de création (pariétale / médiévale / contemporaine / moderne)

par l’origine culturelle et géographique

par la fonction de l’image (œuvre d’art / affiche / illustration / planche scientifique / etc.)

par la manière de présenter (affichage au mur / cahier de … / boite d’images / dans un cadre (accroché ou posé) / etc.)

par le lieu de présentation (dans les lieux de culture / mur d’affichage dans les couloirs / à la BCD / mur de présentation de la classe / etc.)

  • Proposer toutes les situations autour des images

(voir ci-dessus)

en variant les formes de travail (autonomie / petit groupe dirigé / petit groupe en autonomie / grand groupe classe)

en variant les moments autour de l’image dans l’organisation de la journée

en variant la durée de ces moments

  • Solliciter les émotions

en évoquant régulièrement la palette des émotions possibles

en verbalisant les émotions

en proposant des synonymes et des nuances dans les émotions (peur / angoisse / terreur / crainte) (voir lexiques)

en présentant les manifestations physiques des émotions (par le mime /  par la présentation de photos, d’ images et oeuvres d’art mettant en scène les émotions  /  par la voix )

en interpellant régulièrement  les élèves pour qu’ils manifestent leurs émotions face à une image

en interpellant régulièrement les élèves pour qu’ils verbalisent leurs émotions face à une image

 

  • Faire émerger une intelligence de l’image

en incitant à une observation fine

en permettant de multiples accès  à l’image

en posant des questions pertinentes et adaptées à l’image (voir rubrique  » Rencontre avec les œuvres d’art »)

en sollicitant la comparaison entre images

en mettant à disposition des élèves un lexique adapté et spécialisé (voir lexiques)

en donnant des éléments de compréhension de l’image (à hauteur de compréhension des élèves)

 

  •  Engager la parole des élèves

sur leurs émotions

pour décrire l’image et  ses composantes principales

pour émettre  des hypothèses sur les questions soulevées par l’image et son contenu et pour argumenter ces hypothèses

pour donner son avis sur l’image et le justifier

en exigeant l’utilisation d’un vocabulaire précis et du vocabulaire spécialisé acquis

 

 * Aides construites et proposées par Fabienne Py,

conseillère pédagogique en arts visuels