LE LAND’ART

LAND ART à l’école

LAND ART Marie Hungler 0

Une approche sensorielle & esthétique de l’environnement.

Page proposée par Isabelle GASS, conseillère pédagogique en arts plastiques (en cours de construction). Photo de Marie Hungler, plasticienne-paysagiste intervenante.

Découvrir le carnet de son intervention à l’école maternelle REUSS en 2015 : (ici, bientôt)

 

LAND ART ? Les origines de cette tendance.
Apparu conjointement aux Etats-Unis et en Angleterre, le Land art est une tendance de l’art contemporain apparue à la fin des années 1960 ( lancé en octobre 1968 par un groupe d’artistes lors d’une exposition intitulée Earthworks, à la Dwan Gallery à New York), qui utilise le cadre de la nature et principalement ses matériaux (bois, terre, pierres, sable, rocher, etc.).

Le plus souvent, les œuvres du Land Art sont à l’extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l’érosion naturelle ; ainsi, certaines œuvres ont disparues et il ne reste que leur souvenir photographique ou des vidéos.

Les premières œuvres du Land Art ont été réalisées dans les paysages désertiques de l’ouest américain à la fin des années 1960. Les œuvres les plus imposantes, réalisées avec des équipements de construction, portent le nom d’Earthworks ( littéralement terrassements).

RESSOURCE 1 Robert SMITHSON Spiral Jetty 1970

Les motivations premières du Land Art étaient de se débarrasser de l’art de chevalet et, comme la plupart des mouvements nés dans les années 1960, ce mouvement cherchait à lier l’art et la vie, à arrêter de produire des œuvres destinées à être seulement admirées dans des musées.

Cette tradition s’est perpétuée chez plusieurs artistes contemporains qui travaillent directement dans la nature. Leurs œuvres sont souvent éphémères et ne deviennent pérennes que par la photographie : feuilles, fleurs, neige, glace par Andy Goldsworthy ou Nils Udo, ainsi que la plupart des œuvres de Richard Long.

Vocabulaire pour les élèves :
Éphémère : qui n’existe que très peu de temps / Pérenne: qui existe très longtemps.


RESSOURCE 2 :
LAND ART Principaux artistes

 

A l’école : d’une pratique de type « Land art » aux apprentissages…
Réaliser des compositions plastiques dans un lieu avec des éléments naturels trouvés sur place, est un bon moyen pour cultiver la sensibilité et la créativité des élèves ; plus précisément, à travers cette pratique sensible, on pourra les sensibiliser :

  • à l’art et aux artistes : en leur donnant des références artistiques et en leur montrant quelques œuvres des artistes précédemment nommés ( Choisir des artistes reconnus ). Nommer et situer ces œuvres dans le temps ( Histoire des arts au cycle 3 ).
  • à la nature : c’est quoi au juste « la nature » ? Qu’est ce qui la compose ? Comment peut-on la définir ?
  • à la pratique de la photographie : les compositions éphémères réalisées doivent être immortalisées par la photographie : appareil numérique ou téléphone portable, les images produites pourront être datées, légendées, titrées
    Elle pourront être mises en scène dans un album, un cahier de vie, un cahier d’histoire des arts…
    Domaines concernés :
    arts visuels, arts de l’espace, arts du langage & maîtrise de la langue et HDA ( Arts de l’espace et du visuel )
  • A la notion de paysage et au végétal ( prise de repères dans le lieu, fixation de limites, représentation du lieu choisi, recherche de surfaces pour s’installer, inventaire et manipulation des matières rencontrées et des végétaux, identification de plantes qui poussent dans le lieu choisi… ).
  • Au rythme des saisons : dans un lieu donné, les éléments évoluent au cours du temps, peuvant même disparaitre : automne, hiver, printemps, été, les éléments constitutifs du paysage ne sont pas les mêmes !..
    Sensibilisation aux métamorphoses & au temps qui passe, inexorablement.Domaines concernés : art & poésie, découverte du monde, histoire et géographie

 

RESSOURCE 3 : Diaporama Land art à l’école

RESSOURCE 4 : DEMARCHE PEDAGOGIQUE EN LAND ART

Collection 5  Collection 4

Photos ci dessus : créations de l’école maternelle Parc du Château à Schiltigheim (végétaux & minéraux récoltés dans le Parc, plaque d’ardoise). Voir aussi bientôt, d’autres images et la page thématique « COLLECTIONS » sur ce site.

Dernière mise en ligne : 26 01 2017.