Trotro versteckt sich

Projet : Exploitation de la vidéo Trotro versteckt sich
Tâche finale : Jouer à cache-cache avec la marionnette de la classe
Cycle 1 – cycle 2

Compétences par activité langagière Formulations
Connaissances associées
lexique grammaire phonologie
Comprendre l’oral

Ecouter et comprendre une histoire en vidéo :

– suivre le fil d’une histoire courte
– comprendre des expressions courantes en situation de jeu

Schnell Lilli!
Du zählst.
Nicht schummeln!
Nochmal/ noch einmal
Fang an!
Jetzt suche ich dich.
Jetzt komme ich.
Ich verstecke mich…
Gib mir eine Chance!
Hallo Trotro
Achtung! Ich komme.
Wir spielen…
Ich bin…/ du bist… (+lieu)
Ich suche dich.
Wo steckst du?
Ich habe gewonnen.
Du bist dran.
Ich zähle bis 10
Ich sehe
spielen
Les parties du corps
die Ohren
die Hand
das Bein
die Haare
der Fuβ

Activités de jeu :
das Verstecken
das Fangen
Domino
Lotto
Ball

Les nombres de 1 à 10
hinter – in – unter- neben

nicht [z]
schnell
ich
Prendre part à une conversation

Participer à des échanges simples pour être entendu et compris en situation de jeu :
– formuler un souhait
– répondre à des questions et en poser pour inviter, pour énoncer des données chiffrées, pour réagir à une proposition

S’exprimer oralement en continu

En s’appuyant sur un modèle, vivre une situation de jeu :
– utiliser des expressions et des phrases proches des modèles rencontrés lors des apprentissages pour reproduire une situation de jeu
Reproduire un modèle oral :
– interpréter un chant, une comptine

Découvrir quelques aspects culturels d’une langue vivante étrangère et régionale L’univers enfantin : les jeux traditionnels
les comptines, les chansons

Phases Activités des élèves Intention pédagogique / Eclairage pour l’enseignant
Mise en situation et représentation initiale Regarder un extrait de vidéo sans le son. (jusqu’au moment où Lilli trouve Trotro derrière le fauteuil) Ne pas mettre le son permet de mobiliser l’intelligence visuelle, les élèves prélèvent du sens grâce aux images.
Vérifier la compréhension globale.
Emettre des hypothèses sur la suite de l’histoire.
Was habt ihr verstanden? Was passiert jetzt?
En fonction de leurs capacités, les élèves répondront en français ou en allemand.
Imaginer ce que se disent les personnages.
Chaque fois que c’est possible, réactiver les éléments langagiers connus.
Par exemple : Un élève imagine que les personnages se disent bonjour →Wie sagt man bonjour auf Deutsch?
Cette phase de la séance permet de faire des liens entre la langue française et les connaissances dans la langue étrangère.
Ces éléments langagiers peuvent être des formulations, des mots étudiés précédemment dans d’autres séquences, ou connus par l’un ou l’autre élève. C’est un moyen pour prendre en compte l’hétérogénéité de la classe. La vérification des hypothèses n’a pas sa place dans cette phase d’émergence des connaissances langagières. On vérifiera au cours de la séquence.
Présentation et compréhension de l’extrait Regarder plusieurs fois l’extrait vidéo avec, à chaque fois, une tâche différente. Par exemple :
– identifier le nom des personnages
– compter le nombre de fois que sont prononcés ces noms
– répondre aux questions : jusqu’à combien compte Lilli ? Comment s’appelle le jeu ? Quelle est la partie du corps que Lilli aperçoit derrière le fauteuil ?…
Dans cette phase de l’apprentissage, les élèves vont se concentrer sur la partie sonore de l’extrait. La tâche permet une écoute active et précise : l’attente doit être modeste et ciblée. Les élèves sont invités à faire des essais de réponses. Afin de rendre l’élève actif, il convient de proposer une tâche précise à chaque nouveau visionnage. De cette manière, il devient acteur de ses apprentissages.
Présentation et compréhension globale de la vidéo Regarder la vidéo complète avec la tâche de vérifier les hypothèses émises sur la suite et la fin de l’histoire. La réussite et l’attitude bienveillante de l’enseignant favoriseront la motivation et l’engagement des élèves dans des tâches de plus en plus complexes.
Raconter l’histoire (en français) en prenant appui sur les éléments essentiels de l’histoire: personnages – lieux – actions Il convient de mettre à disposition des élèves des supports images pour faciliter la mise en mots de l’histoire.
Cette phase est l’occasion pour l’enseignant de développer les compétences langagières en français et d’amener les élèves à faire des ponts avec la langue étrangère.
Mise en projet Proposer aux élèves de jouer à cache-cache avec la marionnette de la classe. L’utilisation d’une marionnette a de multiples intérêts :
• lien affectif
• interlocuteur de langue allemande
• favorise le décentrage de l’enseignant
La tâche finale donne du sens à l’apprentissage :
• elle répond à un besoin de communiquer (dans le but de …)
• elle débouche sur une réalisation concrète (l’élève apprend en agissant)
• la réalisation de la tâche finale (jouer à cache-cache avec la marionnette) constitue l’évaluation sommative
• elle est connue au départ de l’apprentissage et permet à l’élève de prendre conscience de ce qu’il va apprendre
Annoncer aux élèves ce qu’ils vont apprendre pour pouvoir jouer avec la marionnette (savoir-faire, savoir-être, savoirs langagiers)
Par exemple : On va apprendre à compter en allemand jusqu’à 10. Comme Lilli !
Les apprentissages engagés dans ce projet sont listés par activité langagière dans le tableau ci-dessus.
Acquisition des éléments langagiers Je sais compter de 1 à 10
Exemples de chants :
Chant1: Wir zählen von 1 bis 10 (Junge Dichter und Denker)
Chant2: Zahlengruppen machen Spaβ (Junge Dichter und Denker)
Chant3: Kleiner Zahlenkanon (Zahlenspiel_Lieder von Stephen Janetzko)

Les paroles des chants

Exemples de comptines :
1-2-3 Polizei
1,2,3 und 4 hinterm Klavier
1,2, …7 wo ist nur mein Freund geblieben

Le chant ou la comptine sont d’excellents supports de mémorisation
Activités de fixation :

*Loto – Domino : constellation et écriture chiffrée des nombres
*Le maître qui se trompe :
L’enseignant énonce une suite de nombres. Les élèves réagissent (en levant la main, par exemple) quand il y a une erreur. Variante : l’enseignant peut laisser sa place à un élève qui devient à son tour l’élève qui se trompe.
* Bingo
* Jeu « Petits poissons venez » (Fischer wie tief ist das Wasser)
* Ne t’en fais pas (Mensch ärgere dich nicht)
* Jeu de l’oie (Gänsespiel)

Programmes 2015 :
« …il convient de faire construire le nombre pour exprimer les quantités, de stabiliser la connaissance des petits nombres et d’utiliser le nombre comme mémoire de la position… »
Beaucoup d’activités en lien avec la construction du nombre peuvent se faire en allemand.

Les règles du jeu des activités ludiques sont téléchargeables sur le site des CPD67, rubrique boîte à outils/ jeux/ activités ludiques et démarche.

*LearningApps :
http://LearningApps.org/display?v=pp610t92j16
http://LearningApps.org/1872182
Les activités numériques se feront en petit groupe, en présence d’un adulte. Pourquoi pas au moment de l’accueil ? On peut également imaginer un coin dédié aux langues dans la classe. (cf coin langues site des CPD67)
Je sais proposer à quelqu’un de partager une activité
Spielen wir…? Verstecken / Fangen / Domino / Lotto / Ball
Images des jeux (pour la mise en oeuvre)
Ball spielen – Domino spielen – Fangen spielen – Karten spielen – Puppen spielen – Sand spielen – Verstecken spielen – Blinde Kuh spielen

Activités de compréhension orale :
*Les 4 coins
*Jeu de loto – Bingo
*Vrai / Faux (richtig/falsch)
*Hans fragt… (sur le modèle de Hans sagt)
*Lucky Luke / Jeu en colonnes
*Jeu du béret

*LearningApps :
http://LearningApps.org/display?v=p7hnniar516

La phase de mise en oreille est importante. Il faut multiplier le nombre d’occurrences, pour permettre aux élèves de mémoriser le lexique et la formulation. Pour éviter l’écueil de l’ennui, il convient de rythmer cette phase, en variant les situations d’écoute. Cette écoute doit être active : les élèves réagissent autrement que par la parole. (en désignant une image, en mimant, en se déplaçant…)

Activités de production orale :
– L’œil magique
– Jeu de Kim
– Activité en chaîne (Kettenspiel)
-Abzählreim
-Vrai/faux  variante répéter si c’est vrai
Il faut donner un maximum d’occasions à chacun de répéter ces formulations. C’est pourquoi, il est important d’aller progressivement de l’expression collective à l’expression individuelle : tous ensemble d’abord, puis en groupes de plus en plus réduits, pour aboutir à une mise en bouche individuelle.
Je comprends et réagis en situation de jeu
Ich zähle/ ich habe gewonnen/ nicht schummeln/ das stimmt/ Achtung
C’est l’exposition régulière à ces formulations qui favorisera la compréhension et la mémorisation. Le maître les emploiera le plus souvent possible, dans toutes les activités ludiques. Par exemple, lors du jeu de Kim : Augen zu. Achtung! Nicht schummeln! Je sais dire où se situe une personne
Du bist hinter… unter… im… neben…auf…
die Bank- das Regal- der Schrank – das Büro-
die Tür- das Buch- der Korb- der Kissen
Apprentissage de la comptine :
Mein Teddybär spielt Verstecken
Penser aux supports d’élucidation et de mémorisation : objets de la classe et Teddybär ou images
Images des prépositions locatives
auf – hinter – unter – neben – in/im
Images des objets et lieux

Pour mémoriser le lexique du mobilier :
Obstsalat avec la comptine :
La classe est disposée en cercle.
Un élève, placé au centre, est muni d’un tambourin. Il énonce une strophe de la comptine Mein Teddybär spielt Verstecken. (par ex : In der Klasse ist ein Büro, neben dem Büro ist eine Tür, hinter der Tür ist mein Teddybär versteckt.).Puis, il frappe sur le tambourin pour donner le signal du changement de places. Les élèves possédant une des images suivantes Klasse ; Büro, Tür doivent changer de place. Le joueur au centre en profite pour trouver une place dans le cercle.

 
 
 
 
 
Obstsalat se joue sur le principe de la chaise musicale.
Pour mémoriser les prépositions positionnelles :
Sous la dictée du maître, les élèves complètent un dessin de la classe, en plaçant les éléments décrits en fonction de la position indiquée.
Par exemple : Der Bleistift ist auf dem Büro.
Mettre à disposition des élèves, l’affiche illustrée des prépositions.
Dans la phase d’acquisition, cette activité s’inscrit dans la mise en oreille. Les objets ne donnent pas lieu à un apprentissage. Il suffit de les montrer.
*La promenade de Teddybär
Chaque élève reçoit une image de mobilier. Plusieurs élèves peuvent avoir la même image. Teddybär passe de main en main, tandis que la classe récite une strophe de la comptine. A la fin de la strophe, l’élève qui a le Teddybär en main doit répondre à la question : Wo ist Teddybär versteckt? en fonction de son image. Par ex : Teddybär ist im Schrank versteckt.
Dans le contexte de l’interaction orale, il n’est pas nécessaire de répondre par une phrase construite. L’élève peut répondre : Im Schrank.
La structure peut être reprise collectivement pour favoriser la mémorisation.
Création poétique à partir de la comptine Mein Teddybär spielt Verstecken Attention : il ne s’agit pas d’un travail d’expression écrite pour les élèves. La création peut se faire à partir d’images (celles de la comptine, mais aussi à partir d’un lexique appris dans un autre contexte). C’est le maître qui transcrira les productions orales. Elles pourraient aussi être enregistrées avec un dictaphone.
Je sais dire les parties du corps que je vois
Ich sehe … die Ohren – die Hand – der Fuβ – das Bein – die Haare
Chants :
Meine Hände sind verschwunden
Ich bin der kleine Hampelmann
Paroles des chants

Comptines :
Comptine Zwicke _zwacke

Gestuelle et supports images faciliteront la mémorisation des parties du corps.
Activités de fixation :
*le jeu du mime
*Perdus dans la forêt
*La promenade des parties du corps :
Les élèves forment un cercle. Le meneur de jeu fait passer une carte-image (une partie du corps). Les élèves sont invités à compter jusqu’à (sieben, par exemple). L’élève qui a la carte lorsque s’achève l’énumération, la montre et énonce la structure correspondante.
Par ex : ich sehe das Bein / Zwicke Zwein ich sehe das Bein…
Les activités de fixation permettront la conscientisation des apprentissages par la remobilisation du bagage linguistique dans des contextes d’utilisation variés.
Jeu du téléphone arabe (Stille Post)
Matériel (pour chaque équipe) :
1 dé à faces interchangeables
un silhouette de personnage
un nombre identique de parties du corps
Mise en œuvre :
Répartis en équipes, les élèves doivent reconstituer un personnage, dont ils ont le modèle.
Pour cela, à tour de rôle, chaque équipe lance le dé qui déterminera la partie du corps à récupérer dans une boîte. Le message circule d’oreille en oreille (Ich sehe…) jusqu’au dernier, qui place la partie du corps sur le personnage. L’équipe gagnante est la première qui aura reconstitué le personnage modèle.
Variante :
Il y a dans la boîte des parties du corps intruses.
La langue est au service de l’action et de la réalisation d’une tâche.
Cette activité étant collective, elle permet de travailler de façon transversale le « vivre ensemble » et « apprendre ensemble », conformément aux attentes des nouveaux programmes.
Herr Dingsda (le personnage zinzin)
Matériel :
1 ou 2 dés à faces interchangeables
silhouette de personnages
les parties du corps, en de nombreux exemplaires
Mise en œuvre :
Chaque élève dispose de la silhouette d’un personnage et doit le compléter de façon la plus originale possible.
Pour cela, les élèves lancent à tour de rôle un dé sur lequel figure sur chaque face le dessin d’une partie du corps. L’élève demande au meneur de jeu : Gib mir… (ein Ohr, eine Hand, einen Fuβ, ein Bein, Haare). Le meneur de jeu (un élève ou enseignant) donne la partie du corps demandée.
Variante : Avec un 2nd dé, on pourrait remobiliser la notion de couleur ou de nombre.
Au cours de cette activité, la langue est au service des activités artistiques. Parler n’est pas la finalité, mais le moyen de réaliser la tâche de création.
Mise en œuvre de la tâche finale Mise en situation
L’enseignant regroupe autour de lui les élèves qui vont jouer à cache-cache avec la marionnette. Il prépare et scénarise l’arrivée de la marionnette :
Mais où est donc … ? Wo ist denn … ?
Est-ce que vous êtes prêts à jouer à cache-cache avec … ? Spielen wir heute Verstecken mit …?
Comment allons-nous lui faire cette proposition ? Wie sagt man das?
On l’appelle ensemble ? Rufen wir zusammen?
Faire venir la marionnette, la saluer, échanger des nouvelles, proposer de jouer : Hallo/ Guten Morgen / Guten Tag/ Wie geht es dir? Spielen wir Verstecken?

Mise en œuvre du dialogue Marionnette/Elèves
Texte du dialogue

Il est préférable de jouer avec un petit groupe d’élèves, par exemple sur le temps des ateliers. Cette phase de l’apprentissage constituera l’évaluation individuelle. Il faut donc offrir un espace de parole important à chaque élève.

L’endroit idéal semblerait le coin regroupement, parce qu’il permet de multiples cachettes, tout en limitant le rayon de déplacement des élèves
Evaluation sommative des capacités : cette ultime étape de la séquence permet de mesurer les compétences acquises par chaque élève. Le dialogue de cache-cache avec la marionnette se fait en petit groupe : il peut s’agir d’un atelier tournant de langage, d’un atelier au moment de l’accueil du matin, d’une activité en APC.
L’enseignant note, pour chaque élève, s’il réagit de façon appropriée aux sollicitations verbales. Il note aussi le nombre de prises de parole, l’aisance de l’expression. Il valorise les réussites, mais aussi les essais.

390 vues