KARNEVAL – CARNAVAL – FASCHING – FASTNACHT

Plusieurs mots de lexique mais un seul événement… typiquement allemand…

Alaaf! Helau! Narri narro!

Le Carnaval en Allemagne, également appelé la « cinquième saison » (die fünfte Jahreszeit), bat son plein entre la Fête des Rois (Dreikönigstag) et le Mercredi des Cendres (Aschermittwoch). C’est la période pendant laquelle une majorité d’Allemands ne vit, ne pense et ne travaille plus normalement et a tendance à oublier les choses désagréables…

Petits et grands se déguisent et se rendent aux défilés ou aux bals costumés organisés dans de grandes villes comme Köln, Düsseldorf, Mainz ou encore Freiburg im Breisgau ou München.

Il faut cependant préciser que la tradition du Carnaval reste localisée dans la moitié sud de l’Allemagne, càd dans les régions catholiques. Le terme Karneval vient du latin carne vale, à savoir « viande au revoir », annonçant le début du Carême (Fastenzeit).

Le nord de l’Allemagne, majoritairement protestant, connaît peu les grandes parades à cette occasion.

Dans les écoles et les Kindergärten, les enfants du nord se déguisent néanmoins et font la fête comme leurs compatriotes du sud de l’Allemagne.

Vous trouverez des ressources en suivant ces liens, également accessibles depuis notre chaine Youtube:

                          

Les 7 jours fous de la semaine du Carnaval

La véritable fête commence le jeudi avant le mercredi des Cendres pour battre son plein le lundi ou le mardi, selon les régions. Chaque jour porte un nom spécifique.

Jeudi / Donnerstag : schmutziger Donnerstag / schmotziger Donnerstag (Schmotz / Fett = gras) ou fetter Donnerstag (jeudi gras) ou encore unsinniger Donnerstag (jeudi fou). C’est le jour de la Weiberfastnacht ou du Weiberfasching (Carnaval des femmes). Ce sont elles qui donnent le ton : elles se déguisent et prennent symboliquement le pouvoir. Munies de ciseaux, elles s’en vont couper la cravate des hommes qui s’aventurent dans leur cortège.

 Vendredi / Freitag : Rußfreitag (Ruß = suie)

 Samedi / Samstag : Schmalzsamstag (Schmalz = saindoux) ou Nelkensamstag (Nelke = œillet) ; traditionnellement le jour où l’on fabrique les Faschingskrapfen (beignets de carnaval).

 Dimanche / Sonntag : Herrenfastnacht, Priesterfastnacht, Pfaffenfastnacht (carnaval des maîtres ou des curés) ou encore Tulpensonntag (Tulpe = tulipe) ; jour où l’on mange les beignets fabriqués la veille.

Lundi / Montag : Rosenmontag. Point culminant : jour du défilé de chars (Rosenmontagszug). Il s’agit d’une grande parade bouffonne sous une pluie de bonbons et de fleurs. La foule est déchaînée et la fête dure jusqu’au lever du jour. Les manifestations sont composées de chars, de poupées géantes, de groupes de clowns, de fanfares. Les plus grands cortèges de chars ont lieu à Köln, Düsseldorf et Mainz.

Mardi-gras / FaschingsdienstagFastnachtsdienstag : dernier jour du carnaval, à la veille du Mercredi des Cendres (Aschermittwoch).

Il existe trois grands centres de traditions carnavalesques en Allemagne :

– le Carnaval rhénan : Karneval” (Köln, Düsseldorf, Mainz)

– le Carnaval alémanique : “Fastnacht” ou “Fasnet” (Baden-Württemberg & Schwarzwald)

– le Carnaval de Bavière : “Fasching” (München)

Mais n’oublions pas

Le Carnaval de Bâle / Basel (CH) = Baslerfastnacht = Morgenstreich

= Bàsler Morgastraich (en dialecte suisse alémanique : Schwyzzerdütsch)